Langue française de choix

Un phénomène curieux et riche se perpétue, qui est complètement négligé par les enseignants de français langue étrangère alors que, manifestement, ils touchent de près à la langue et à la culture qu’ils sont censés transmettre et illustrer : depuis longtemps, des écrivains décident, à un moment donné, d’écrire en français alors que cette langue n’est pas leur langue natale et que, éventuellement, ils ne s’y sont mis qu’à un âge relativement tardif.

Cultures étrangères

 

Toutes les sociétés vivantes, aujourd’hui, sont multiculturelles (et peuvent donc devenir interculturelles). Une entité nationale est donc toujours faufilée de cultures étrangères, en son sein, plus ou moins fermement intégrées à elle. Lorsqu’on parle donc de « culture française », il faut y inclure ces cultures dont l’appartenance relève d’un ailleurs quelconque et multiple. La bigarrure culturelle de la communauté nationale considérée atteint ainsi son achèvement.

Le nouveau bureau de la CEO

La commission de l'Europe de l'ouest (CEO), lors du congrès international de la FIPF, qui se tenait à Durban du 23 au 27 juillet 2012, en Afrique du sud, a élu son nouveau bureau.

Mots-clés :

Nouveau point de vente des Cahiers de l'ASDIFLE

 

Nouveau point de vente

des Cahiers de l'ASDIFLE

Mots-clés :

Admises ou reconnues

Les langues régionales ont, certes, changé largement de statut depuis une trentaine d’années. La charte européenne les concernant a été presque partout adoptée, mais certains pays (comme la France) n’en ont pas entériné tous les articles. Il s’agit, donc, chez nous, d’une reconnaissance un peu bâtarde, qui confère officiellement aux langues régionales une place au sein de la nation, mais ne constitue pas un adoubement véritable, une admission pleine.

Pages

Subscribe to Association de didactique du FLE RSS