Parents d’enfants, parents d’élèves ?

Au pied de l’ascenseur, dans mon immeuble. J’attends à côté d’une jeune femme, extrêmement nerveuse, tendue. Au temps où j’étudiais la psychopathologie, on aurait dit qu’elle était « sthénique ». Elle tient par la main une petite fille qui doit avoir entre trois et quatre ans. Elle semble guetter l’ascenseur qui descend des étages. Elle me crispe un peu, par son excitation même.

Parlures

Je l’ai déjà dit souvent et je ne suis pas le premier : les manières de prononcer le français (et, sans doute, n’importe quelle langue vivante), varient dans le temps et, certainement, le snobisme y joue un rôle. Il n’est pas le seul, certes, mais c’est à lui que je m’intéresserai aujourd’hui. Je rougirais d’avoir à rappeler ce célèbre passage de Proust où le narrateur explique qu’à une certaine époque, on ne pouvait pas être un type bien si l’on utilisait le mot « ascenseur ». Il fallait dire « le lift », comme les Anglais.

Pages

Subscribe to Association de didactique du FLE RSS